Rechercher dans ce blog

jeudi 9 novembre 2017

Réparation de mes rallonges électriques

Comme tout ceux qui bricolent un peu sérieusement (de surcroit avec une femme qui bricole aussi : - ), je dois souvent réparer des coupures (plus ou moins profondes) sur des rallonges électriques, sans compter les rallonges que je récupère (coupées aussi en général).

Combien de fois ais-je entendu:
- "Et pourquoi tu met pas directement une prise ? tu raccourcis la rallonge mais tu perds pas beaucoup"
- "Et pourquoi tu met pas simplement un domino/sucre ?" alors ça c'est ce que je fais dans l'urgence (c'est à dire tout le temps) et que je laisse généralement un bon moment.

Les 3 types de coupures sur la même rallonge
Jusqu'à ce que ça m'énerve que la rallonge se bloque, au moment de l'enrouler, justement sur un domino.

Et quand la foudre me prend, je remplace mes dominos par des épissures (voir la définition précise dans Wikipédia).

Pour ce faire, j'utilise de la gaine thermorétractable (de différentes tailles), un fer à souder et du fil d'étain, une pince coupante, un réglé, une paire de ciseau, un décapeur thermique  (ou plus exactement un chalumeau à air chaud chinois).


Je vois principalement 3 types de réparations à faire sur mes rallonges (par ordre croissant de gravité):

. la gaine principale, et elle seule, est entaillée.
L'isolant des fils électriques n'a pas été touché.
En attendant, je met généralement un bout de scotch alu.
Puis je "profite" d'une réparation d'une coupure complète du cable, pour glisser un morceau de gaine thermorétractable à la place du scotch alu.


. la coupure atteint aussi l'isolant d'un ou plusieurs fils

Là, j'essaye d'éviter de sectionner complètement (si un seul fil est touché).
Je répare juste l'isolant du(des) fil(s) en enroulant autour du ruban auto-vulcanisant (on dit aussi "auto-amalgamant").

Par dessus, je place un bout de gaine thermorétractable qui fait la longueur du dénudage, pour compenser l'épaisseur de la gaine du câble.
Et encore dessus, un bout de gaine thermo qui dépasse de 1cm minimum de chaque coté du "dénudage".


Si je suis vraiment contraint de sectionner complètement, voir ci-après.

. le câble est partiellement ou totalement sectionné

Pour commencer, suivant l'état de la coupure, je (re) sectionne proprement pour pouvoir travailler sur une base saine.
Je dénude la gaine des 2 bouts de câble; d'un coté sur 5 cm minimum, de l'autre sur 2 cm (ou 3 : - )

J'ai jamais trop été foutu de dénuder un câble au couteau ou au cutter, sans entamer les fils dessous.
J'utilise une pince à dénuder, toute simple, prévue pour ça (merci à mon copain Adolphe l'électricien).


Ensuite je dénude les fils électriques, de 1 cm chacun: la soudure se fera donc sur 1 cm.


On trouve (sur le web) plusieurs écoles pour souder les fils:
il y a ceux qui les entremêlent (ils entrecroisent les brins des fils), ceux qui font 2 boucles l'une dans l'autre, ceux qui entortillent les fils, avant de les souder.
Et puis, il y a ceux (les plus courants) qui les étament d'abord avant de les souder côte à côte.

Les 3 premières méthodes sont certainement les plus solides, mais elles demandent de faire plus chauffer le cuivre lors de la soudure, car il y a plus de matière à amener à la température pour la fusion du plomb.

Alors que pour la dernière méthode, en étamant séparément les 2 fils à l'avance, on réduit beaucoup le temps de chauffe de chacun des fils.

En quoi est-ce gênant de trop chauffer ?

Et bien, quand on a enfilé un bout de gaine thermorétractable sur l'un des fils, si ce fils chauffe trop, la gaine thermo va chauffer aussi (le cuivre est un excellent conducteur de chaleur aussi) et donc se rétracter alors qu'elle n'est pas à sa place définitive: et là, on est bon pour tout recommencer.

Donc, personnellement, j'étame d'abord tous mes bouts de fil électrique.

Ensuite j'enfile sur le câble, mes bouts de gaine thermorétractable: un de 6 cm (la taille du dénudage du câble), un de 8cm (la taille du dénudage plus 2 cm).

Sur les fils électriques "longs", j'enfile une gaine thermo de 3 cm: la soudure fait 1 cm et la gaine dépasse d'au moins 1cm de chaque coté.
Par sécurité, on peut doubler ces gaines là (une pointe dans la soudure peut finir par perforer la gaine).

Je soude les fils de cuivre en côte à côte en m'aidant d'une pince étau (ou parfois d'un étau) pour tenir l'un des 2 bouts.

Au besoin, je rectifie la soudure au moyen d'un petit marteau, si elle présente des boursouflures ou des pointes.

Tant que j'y suis, je vérifie maintenant, à l’ohmmètre, que le courant passe bien d'un bout à l'autre de ma rallonge.
Sinon, c'est maintenant qu'il fait s'en préoccuper.

Une fois les soudures bien refroidies (et j'insiste bien, sinon la gaine se rétracte vite quand on la glisse par dessus la soudure avant d'être en place correctement), je met en place la gaine thermo (elle dépasse de 1 cm de chaque coté de la soudure).
Et je la rétracte au décapeur thermique.

Je préfère le décapeur thermique au briquet parce qu'avec un briquet, il m'est déjà arrivé de brûler la gaine et/ou l'enrobage du fil, ou une autre fois la rétraction fut trop violente et la gaine thermo s'est déchirée.

Une fois que j'ai fait tous les fils, je m'occupe du câble.

Pour combler l'épaisseur de gaine manquante, soit je remet un morceau de gaine, soit je comble avec un bout de mousse ou de plastique quelconque, ou un petit bout de chambre à air.

Le plus souvent, je place un premier bout de gaine thermo qui fait l'espace entre les 2 câbles. Hop, on rétracte au décapeur thermique.
La rallonge "du haut" réparée


Je met en place le dernier morceau de gaine thermo,  pour qu'elle dépasse de 1cm sur le câble de chaque coté et je la rétracte.

Et voila, une nouvelle rallonge opérationnelle qui ne demande qu'à travailler.




2 commentaires:

  1. Auriez-vous une photo ou un lien de la pince que vous utilisez pour dénuder les câbles ?
    Il m'arrive aussi (trop) fréquemment d'entamer les fils lorsque je le fais au cutter :-(

    RépondreSupprimer