Rechercher dans ce blog

lundi 4 juin 2018

Casquette de sécurité mieux ventilée

Les casquettes de sécurité c'est génial.

Surtout pour un gros benêt comme moi, qui n'arrête pas de se planter la tête, où il ne faut pas, dés qu'il bricole.
En fait, ça fait gagner du temps, en économisant des aller-retour aux urgences, ou vers l'armoire à pharmacie.

Par contre, quand les beaux jours sont là, en plein soleil, qu'est-ce qu'il fait chaud sous cette coque. Pffiou!

Dernièrement, j'ai passé quelques jours avec un de ces couvre-chef, dehors, à tailler ma haie de pyracantha.

La sueur qui dégoulinait de mon crane me brûlait les yeux.

Quand j'en ai eu bien marre, j'ai démonté ma casquette (mes 2 casquettes de sécu même), pour sortir la coque.
Elle est simplement enchâssée dans la toile.

J'ai repéré, au marqueur acrylique (ou feutre à peinture) l'emplacement des futurs trous.

Et là, j'ai percé, à la scie cloche, plusieurs trous de ventilation.

Au passage, l'espèce de petit stylo bleu, c'est un outil d'ébavurage trouvé pour quelques euros chez AliExpress et ça facilite vraiment la vie pour nettoyer ce genre de trou dans du plastique!!


Après il suffit de remonter la toile sur la coque et le tour est joué.

Alors certains diront que ces trous affaiblissent la structure, mais:
. curieusement, quand je porte une casquette de sécu, je prend beaucoup, beaucoup moins de coup sur la tête (bizarrement ?)
. la coque d'origine n'est pas vraiment équipée pour amorti de très très gros choc.
En clair, si on me met un grand coup de masse sur la tête, trou ou pas trou dans la coque, ça fera pas un grosse différence, je pense.
. la différence de température et le bien-être que ça apporte, fait que je suis moins "ensuqué" et donc que j'ai tendance à faire moins de bêtise quand je bricole.
. il vaut mieux que je mette une casquette de sécu "trouée" qu'une simple casquette normale, juste parce qu'il faut trop chaud.

En ce qui me concerne, maintenant j'ai bien moins chaud dans mes casquettes de sécurité, après les avoir ainsi transformées.

mardi 27 mars 2018

Kiosque simplifié pour malvoyant


Ceux qui me suivent un peu, savent que ma mère est atteinte de DMLA aux 2 yeux et que je lui ai bricolé, il y a un bon moment, une petite installation de télé-agrandissement avec un vieux PC.

Entre temps, je lui ai bricolé un cadre photo numérique à partir d'un vieux PC portable, un disque dur externe et un exemple (légèrement modifié) livré en standard avec WinDev ("Wd Diaporama") pour qu'elle puisse regarder facilement (toutes!) les photos de ma fille.

Dans un premier temps, c'était plus simple pour moi de lui coller 2 PC avec un programme spécifique lancé par le groupe de démarrage de Windows.

Dans un 2ème temps, elle a commencé à se plaindre de tous ce matos, des câbles, etc...
(jamais contents ces vieux ! - )

Pour mettre tout sur un seul et même PC, le problème est qu'avec la DMLA, impossible pour elle de voir le curseur de la souris et donc impossible pour elle d'aller cliquer sur un icône de programme

J'ai bien tenter de lui dessiner un curseur de souris spécifique, de passer en grande police, avec de gros icônes.
Malheureusement, même à la taille maximum possible pour un curseur de souris, elle ne le distingue pas.

Du coup, j'ai changé mon fusil d'épaule: lui faire une programme de lancement d'application (ça s'appelle un "kiosque"), simple (basique même), avec des gros libellés, qu'elle puisse activer avec les touches de fonction du clavier: ça, elle les a bien repéré.

Après quelques recherches sur le web, je ne suis pas surpris de trouver pléthores d'applications kiosque, toutes plus puissantes et fonctionnelles les unes que les autres, mais aucune de vraiment adaptée à une personne âgée malvoyante.

Que cela ne tienne, j'ai pondu, en vitesse avec "WinDev", une application de kiosque en adéquation avec les capacités de ma mère.

L'application consiste en une simple table à 2 colonnes:
. la lettre d'appel (ou plutôt la touche de fonction d'appel)
. Le nom de l'application à lancer
Je ne gère que les 12 touches de fonctions de base; dans notre cas, c'est largement suffisant.

4 Touches sont réservées: "ESC" pour sortir, "F1" pour l'aide, "F2" pour le mode édition (ça c'est pour moi) et "F4" pour éteindre directement le PC.

Les autres touches sont disponibles pour être affectées à un EXE quelconque.

Pour affecter un EXE à une touche de fonction, je me positionne, dans la table, sur la touche que je veux affecter ("F3" ou "F7" par exemple, j'ai les 2 sur les copies d'écran).
. J'appuie sur "F2" pour rentre en mode édition


La petite messagebox à validation automatique est là pour éviter une modification malheureuse, suite à une manipulation malencontreuse. En clair, si ma mère tape sur "F2" par erreur, le temps qu'elle comprenne ce qu'elle a fait, le passage en mode Edition sera annulé.


. Je saisie un libellé ("NotePad" par exemple)

. J'indique le chemin d'un EXE ("C:\windows\system32\NotePad.exe" par exemple) et j'appuie sur le bouton d'écriture.
. A nouveau "F2" pour sortir du mode édition

Maintenant, quand le programme de kiosque est lancé, la touche "F3" lance le NotePad.



La mise en place visuelle maintenant.
Je change le zoom de la fenêtre en utilisant la molette de la souris (la touche "CTRL" enfoncée, je fait tourner la molette de la souris).
. Moi, je commence par agrandir le zoom de toute la fenêtre. Avant de toucher à la molette, le curseur souris doit se trouver sur la fenêtre, mais pas dans la table.
. Ensuite j'agrandis spécifiquement le zoom de la table: je met le curseur de la souris dans la table et je joue avec la molette.
. Enfin, je maximise la fenêtre par la case système et je fais les derniers ajustements.

Les paramètres de zoom sont automatiquement sauvegardés, il suffit de sortir "proprement" de l'application par ESC.

Pour que le soft de kiosque démarre automatiquement au lancement de Windows, en mode édition, j'ai mis une petite case à cocher qui fait tout, toute seule.

Ma fille: "ah mais on voit plus la jolie image de fond de windows"
- ouais bé Mamie jackie, elle s'en fout, elle la voit pas de toutes façons!

Donc, à l'utilisation, ma mère allume le PC et attend que la table des EXE soit affichée.
Là, par une touche de fonction, elle lance l'agrandisseur ou le diaporama (pour le moment : - )

Lorsqu'elle en a assez, ESC ferme l'appli en cours (c'est la touche de sortie des 2 applications) et le kiosque reprend la main.
Si elle veut lancer une application elle appuie sur la touche de fonction.

Sinon "F4" éteint le PC directement.

Voila, je met ce programme à disposition de tous gratuitement "ocazou" il puisse être utile à quelqu'un d'autre.

jeudi 15 mars 2018

Ramasser les feuilles mortes

 A la saison des feuilles mortes, avec 3 mûriers platanes et 2 peupliers sur le terrain, on est sacrément gâté en quantité de feuilles mortes (les fruitiers, eux, ne "salissent" pas beaucoup).

J'ai (évidemment) essayé le râteau à feuilles: ça fait bien les bras.

Après j'ai, soit broyé les feuilles pour les composter, soit empilé en tas pour les laisser composter.
En tas, c'est pas très fun et puis il y en a toujours quelques unes qui s'échappent avec le vent.
En compost, par contre, ça fait un méga-compost, fin et bien noir rapidement. Mais comme j'ai plus trop l'usage du compost maintenant...

J'ai aussi essayé de passer directement dessus avec la tondeuse: c'est sympa aussi, ça fait du "mulching" et ça évite de devoir les ramasser. Malheureusement je ne peux pas passer la tondeuse partout.
Sur la terrasse carrelée et/ou la pelouse synthétique, il faut quand même balayer ou passer le râteau.

J'ai aussi essayé le soufflant: c'est un peu moins fatiguant que le râteau, mais c'est drôlement moins précis, on en fout un peu partout aussi.
Par contre, ça amuse beaucoup ma fille de jouer avec les feuilles et le soufflant ( - :

L'aspirateur à feuille: c'est déjà mieux, c'est plus propre.
Par contre, c'est fatiguant (sur un grand terrain) de trimbaler le sac plein et de le vider.
Et aussi, ça se bouche souvent.

Et puis un jour, je trouve un aspirateur/souffleur, sur le bord de la route.
Le sac est passablement abîmé, et avec des tentatives de réparation à base de scotch alu, des nœuds sur la toile, etc..

Dans l'idée de tenter une restauration de l'appareil, j'ai commencé par le débarrasser de tous ces bouts de scotch et de son sac. Et là, bim, je me dis "et si j'essayais en mode aspirateur, mais sans le sac ?".

Alors, évidemment, ça aspire les feuilles et ça les broie.
Mais aussi ça éjecte bien fort les petits bouts de feuille.
En fait, ça fait comme un passage par la tondeuse, mais en plus facile, plus léger et surtout, je peux aussi passer sur la terrasse, sur la pelouse synthétique, etc....

J'ai essayé en "réel live", sur mes feuilles de platanes et de peupliers.
Alors, voui: on s'en fout partout, ça balance plein de petits bouts de feuilles.
Mais par contre, ces petits bouts de feuille s'envolent très facilement et se dispersent très vite dans le terrain et disparaissent assez vite "tous seuls".
Et puis s'il n'y a pas assez de vent, je bascule l'aspirateur en souffleur et hop, je les éjecte loin.

Cette méthode me semble (pour l'instant, je verrais à l'usage) un bon compromis, pas trop fatiguant, moins contraignant et tellement écologique!  ( - :