Rechercher dans ce blog

jeudi 25 janvier 2018

Se débarrasser des araignées

Alors voila, je fais partie de la (très) grande famille des arachnophobes.
Oui, je sais, un grand et gros dadais comme moi qui a peur d'une toute petite araignée, ça fait toujours rigoler.

Généralement, à la maison, j'appelle ma femme au secours pour s'occuper du "gros monstre" (ma fille fait pareil, mais elle, elle a 11 ans : - ).

Bon, pour le reste (souris, lézard, guêpes, serpent, rat, etc... oui, on habite un peu à la campagne : - ), là j'assure (non mais!).

Et puis, ma femme n'y va pas par 4 chemins: un mouchoir, paf l'araignée et hop le tout dans les toilettes.
A une époque c'était: hop, un tour de manège dans l'aspirateur cyclonique.
Je suis pas sûr que c'était meilleur pour elle (je parle de l'araignée).

Il y a quelques temps, à l'occasion d'une journée du patrimoine dans notre commune, nous avons appris l'existence d'une espèce d'araignée endémique d'un territoire réduit se trouvant être la zone humide et inondable qui nous sépare du village voisin: la "mygale de Montpellier".
Et là, nous avons pensé qu'il devait s'agir du "modèle" d'araignée que l'on croise justement souvent chez nous.
(Je n'ai pas pu vérifier, vu que je n'ai pas pu trouver de photo de la Mygale de Montpellier : - )

Mais du coup, ça a commencé à me chafouiner que, nous, on les pulvérise.
"Espèce protégée peut-être, mais pas chez moi" dit ma femme.
Alors je me voyais mal, lui demander, de les attraper vivantes pour pouvoir les relâcher plus loin.

Voici comment j'ai résolu mon dilemme, malgré mon aversion pour les arachnides:
Je prend un couvercle de boite de CD, en plastique transparent (un autre petit récipient quelconque fera l'affaire).
J'ai découpé un morceau de carton rigide: en largeur le diamètre de la "cloche" et en longueur, 30% de plus environ.
Avec ça, 2 élastiques et je suis prêt.

Pour capturer une araignée, je lui pose la cloche par dessus.

Tout doucement, je fais glisser le carton entre la cloche et le mur (ou entre la cloche et le plafond, c'est selon : - ).

Une fois le carton en place sous la cloche, j'empoigne les 2 éléments sans les faire glisser (surtout pas !!) l'un par rapport à l'autre.

Je positionne mes 2 élastiques (que j'avais préalablement enfilé sur mon poignet) placés en croix autour de la cloche et du carton.
Voila, le tour est joué.

Le lendemain, je l'emmène avec moi quand je pars bosser, et je la dépose, chemin faisant, prés d'un petit ruisseau (puisque qu'elle apprécie visiblement les milieux humides) que je longe en allant travailler.

A ce jour, je ne suis toujours pas sûr que les araignées que je capture soient bien des "mygales de Montpellier", puisque je n'ai toujours pas trouvé de photo de la "mygale de Montpellier" sur le web.

Par contre, je suis ravi d'avoir trouvé un moyen de me débarrasser, tout seul, de ces visiteuses, sans devoir appeler ma femme au secours : - ) et sans leur faire de mal.

Si quelqu'un d'autre est dans mon cas, ma "méthode" pourra peut-être l'aider.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire