Rechercher dans ce blog

jeudi 14 novembre 2019

Tamiser simplement 3 mètre-cubes de sable.

Pour mettre en place une nouvelle piscine hors-sol (de récupération, oui, vous me l'enlevez de la bouche), j'ai pris le partie de faire les choses nickels et notamment la préparation du sol.

Les autres fois (ouais, y en a eu plusieurs), je me suis toujours (un peu ?) loupé.

Donc, j'ai décaissé le plus de niveau que je pouvais (comme décrit dans cet article), mais en plus, j'ai décidé de réaliser la couche de sable avec le plus de soin possible.

J'ai commencé par étaler une bonne couche de Bidim pour bien séparer le terre du sable
Mais ensuite il s'est agit de tamiser le sable.
Pourquoi tamiser ? bin parce que c'est du sable de récupération et, du coup, pour éviter l'apparition d'un élément dur ou coupant sous le liner.

Seulement voila, j'ai 3 cubes de sable (tout n'ira pas dessous, je vais remblayer aussi les cotés avec).
Je ne me sentais pas de secouer manuellement, en plus des manipulations de brouette et de pelles, mes 3 BigBag de sable.
Rien que d'y penser, je sentais déjà qu'on jouait de la guimbarde avec mon nerf sciatique.

Alors je me suis mis en tête de réaliser un système de tamisage simple mais qui me soulage d'une partie du travail.

Avec des pièces de balançoire, j'ai fais un châssis plus petit qu'à l'origine.
Le tout fixé avec des vis auto-foreur (parce que c'est pratique et que ça va vite).

En guise de balançoire, j'installe une bonne grille costaud mais pas trop et 4 chaines.



Sur cette grille, je viendrais poser mon tamis fin et dessous la brouette qui récupéra le sable tamisé.
Derrière une autre brouette pour récupérer les déchets.


Et pour faire vibrer la plaque, un simple support de perceuse, une perceuse électrique avec une clé Allen dans le mandrin (pour créer la vibration) et un variateur de vitesse externe.



Je démarre la perceuse, le plateau vibre.
J’envoie mes pelletées de sable, il se tamise tout seul.

Lorsque la brouette inférieure est pleine, j’arrête, je prend mon sable tamisé en allant vider la brouette.

Là je place la brouette à déchet, je soulève la grille et je vide les déchets.


1M3 superbement tamisé en moins d'une petite demi-heure, et mon dos n'est même pas en alerte rouge. Cool !


Étagère de rangement en caddie

Les caddies c'est bien pratique pour ranger un certain nombre de chose quand on récupère comme moi.
Malgré ce, ça fait un moment que j'avais envie de les empiler pour faire de grands bacs de rangement superposés.

C'est chose faite depuis ce week-end.
J'ai commencé par prendre 3 caddies métalliques identiques.
Alors attention, je NE vous incite surtout PAS à aller voler des caddies sur des parkings de supermarché!!
Il y a des gens qui travaille avec et grâce à ça, alors hors de question d'emmerder des gens qui bossent d'une manière ou d'une autre.

Par contre, des caddies laissés en bord de route par des feignants du portage de sac ou des asociaux nombrilistes, il y en a plein.
A ma connaissance aucune grande surface n'emploie de "récupérateur" de caddie, et ceux ci sont destinés à finir chez des ferrailleurs.
On en trouve donc aussi pas mal chez les ferrailleurs (en plus ou moins bon état).

On peut aussi en récupérer pas mal lorsqu'un supermarché met la clé sous la porte, ou remplace ses caddies métal par des caddies plastiques (moins tentant pour les voleurs de ferraille).

Bref, ça se trouve sans causer du tord à des commerces.

Là, il s'agit de caddies que je récupère de temps en temps sur mon trajet de travail, ça rentre très bien dans la malle de ma 307 break.

Pour commencer, je coupe les 4 tiges qui fixent le panier et le châssis à roulette.


Dans l'élan, je coupe le support de la poignée, ainsi que les 2 boucles de la grille du fond de caddie.


Le casier à l'envers, je finis de couper les 4 tiges de maintien proprement au raz du support principal.


Un petit coup de disque à poncer pour éliminer les bavures, le casier est prêt.


En tout, il en faudra 3 (j'ai voulu tenter 4, mais ça fait trop haut, moins stable et plus chiant pour les soudures).

Je place un cadre à roulette (en ayant bloqué les roulettes avec des serre-joints) sur un plan horizontal.

Je place dessus le premier casier dont je m'efforce de caler le fond, le plus horizontal possible (en m'aidant de cales).

2 points de soudure à l'avant, là où le métal se touche.

Et à l'arrière j'adapte les pattes précédemment coupée pour faire 2 supports arrière.
et je recommence de la même façon pour les 2 autres casiers.


Voila, en quelques minutes, j'ai une colonne de 3 casiers de rangement, pratique et solide.

Chargé de planche, non seulement c'est très stable, mais en plus, ça se déplace pas trop mal.

Tout aussi pratique pour ranger des rouleaux de tissus, de bâche, d'isolant, etc..