Rechercher dans ce blog

mardi 22 novembre 2022

Boucher mes tuyaux d'irrigation pour l'hiver

L'hiver je ne démonte pas les tuyaux d'irrigations poreux et les gouttes à gouttes.
Par contre, j'enlève et je range les tuyaux d'arrosage qui me servent à les alimenter.
Mais du coup, les raccords automatiques mâles de mes tuyaux d'irrigations sont accessibles pour des insectes ou autres qui peuvent faire leur nids dans mes tubes.

Et qui c'est, au printemps, qui se fait suer à faire sortir toute la merde coincée dans ces tuyaux ??

Cette année, j'ai décidé de remédier à ça ("il était temps, mon cochon !").


J'ai d'abord cherché à mettre un bouchon qui rentre en force sur la partie mâle, mais je n'ai pas vraiment trouvé mon bonheur.


Finalement, j'ai opté pour un bouchon intérieur à l'embout.
Avec un emporte-pièce, j'ai découpé des pièces rondes dans une barquette jetable en alu.


Et puis je suis simplement allé monter ces petits ronds dans les embouts.

Là, ça me surprendrait que quelque chose aille nicher dans mes tuyaux d'irrigation.

Commander injecteurs reconditionnés sur eBay

Ma vieille 307 HDI est encore malade de ses injecteurs Siemens.
3 sont cuits et en neuf , le prix pique salement le cul ("1100€HT" les 3).

En cherchant bêtement la référence de mes injecteurs sur Google, je trouve une annonce sur eBay, d'une société allemande, les 4 reconditionnés à 231€.

Rien que le contrôle de mes 4 vieux injecteurs, par une boite locale, m'a couté plus cher que ça !! Mon pote mécano me dit "vas-y fonce, c'est valable!"

Au moment de valider l'achat par PayPal, je prend 27€ de réduction (elle est pas belle la vie ??)


C'est la première fois que je commande des pièces "reconditionnées" mais finalement ça à l'air simple, un petit coup de PayPal et la commande est passée.

Par contre, juste derrière je reçois un e-mail me demandant de faire, en plus, un virement de 50€ de caution par injecteur.
Là, j'écris au vendeur pour avoir des explications, vu que sur l'article sur eBay, on ne parle pas de ça.
Une charmante demoiselle, sans aucun accent (l'appel vient de Munich) me rappelle carrément, dans l'heure pour m'expliquer comme on va procéder.

En fait, à ce prix là, je vais bien recevoir 4 injecteurs reconditionnés et garantis, mais je dois aussi renvoyer mes vieux injecteurs. Et les 50€ par injecteurs, c'est pour être sûr que je le fais.

N'ayant jamais fait de virement vers l'étranger, je demande comment faire.
Elle me répond que puisque j'ai un compte PayPal, je peux l'utiliser pour m'acquitter aussi de la caution avec les infos indiquées dans le mail que j'ai reçu (l'adresse e-mail de leur compte PayPal)

Je fais donc un payement par PayPal en indiquant en commentaire "Caution pour ma Commande n°xxxxx" et rapidement je reçois un e-mail de confirmation de la boutique Allemande, pour la réception de la caution et l'envoi de ma commande.

2 Jours après je reçois mes 4 injecteurs reconditionnés avec en plus, dans le carton, toutes les explications pour le retour.

Je vais voir mon mécano préféré pour lui donner ces nouveaux injecteurs et reprendre les vieux.
On emballe les vieux, tout bien comme ceux que je viens de recevoir, dans les mêmes cartons et tout et tout.  Je complète l'un des formulaires à renvoyer dans le colis, puis je blinde le carton de scotch pour le renforcer et enfin je le pèse (2,065Kg).

Ensuite, un passage sur le site de Chronopost, je me paye un envoi de colis vers l’Allemagne en assurant le colis pour une valeur de 200€ : en tout, ça me coute moins de 40€
J'imprime le PDF que Chronopost m'envoie et je le colle sur le paquet.

Enfin je laisse mon colis à un livreur Chronopost (ils passent plusieurs fois par semaine à mon boulot).
Le lendemain, je reçois l'accusé de prise en charge par Chronopost.

La semaine suivante, je reçois un e-mail de PayPal m'indiquant qu'on m'a reversé le montant de la caution.

C'est clair, après coup, qu'il vaut mieux procéder à un échange comme celui-là, que de faire contrôler ses injecteurs ! Mon mécano n'en revient toujours pas de la qualité et du prix ( ( - :

dimanche 13 novembre 2022

Réparation hélice pompe vide cave

Alors ma (très) vieille pompe Vide-Cave verte (elle a plus de 40 ans !) fonctionne encore bien du moteur, mais elle ne pompe plus rien.


Du coup, une opération chirurgicale est nécessaire pour, au moins, déterminer le problème (c'est la seule que j'ai qui passe par le trou supérieur d'une cuve IBC).


Une fois démonté le fond (sur ce genre de pompe, on commence toujours par là), je vois directement la catastrophe :
L'hélice (en plastique) est (normalement) vissée sur l'axe en acier qui sort du moteur.
 

Et là, le pas de vis (M8) en plastique, dans la pièce qui fait office d'hélice, est complètement mort.

Du coup, quand le moteur tourne, ça patine dans la choucroute et l'hélice ne tourne pas.
Un peu comme dans le cas du Pitalugue, mais pas pour les mêmes raisons (faut un minimum d'élevage pour la comprendre celle-là : - )

Bon alors je vous fait grâce des différents essais foireux que j'ai fait (on a sa pudeur quand même !) pour vous dire comment j'ai solutionné le problème.

J'ai dû pratiquer une encoche, au bout de l'axe, à la scie à métaux, pour avoir une prise correcte pour un vissage efficace.
Durant mes précédents essais, j'ai été confronté à un problème de vissage "pas assez profond", c'est à dire qu'en l'absence de prise correcte sur l'axe, je ne pouvais pas serrer assez fort pour que l'hélice soit assez "haute" sur l'axe.
Et lorsque je remontais le carter inférieur, l'hélice le touchait et le moteur ne pouvait pas se lancer.

Au final, pour refaire le pas de vis, j'ai percé avec une mèche de 10.

Puis j'ai fait ramollir (et non pas fondre, j'y arrive pas) un petit bout de PEHD (mon hélice est en PEHD, c'est écrit dessus), à l'aide d'un petit bricolage sur un décapeur thermique (une demi-capsule de gaz pour siphon à chantilly fixé devant la sortie).

Où j'ai trouvé un bout de PEHD ? bin c'est un bout de Plymouth (un tuyau noir pour la flotte).

Quand ça a été assez mou, avec une petite spatule, je suis allé bourrer le trou de l'hélice (que j'avais pré-chauffé d'un coup de briquet) jusqu'à le remplir complètement et même que ça dépasse.


Une fois bien refroidi, j'ai enlevé le surplus de matière, puis j'ai tracé le centre de l'hélice, percé avec la mèche adéquate et taraudé le trou au bon format de pas de vis.

Il ne me restait plus qu'à visser l'hélice, suffisamment profond, en m'aidant d'un tournevis plat dans la fente de l'axe.

Une fois remontée, la pompe a refonctionné immédiatement.

vendredi 4 novembre 2022

Réparation pompe de relevage du sèche-linge

"Le sèche-linge" n'évacue plus l'eau" (ma compagne)
Et M...e !! Pue thym, on dirait que je passe ma vie à réparer des trucs ?!
("Mais oui, mon lapin, tu passes ta vie à réparer des trucs !!
C'est normal, comme dit Stallone dans Rocky : tu ne sais ni chanter, ni danser")


Bon, alors, encore une opération commando (ouais, ma femme ne rigole pas avec l'opérationnabilité du sèche-linge. c'est du genre vital ça : - ) sur notre sèche-linge Indesit.


Première chose je vérifie que les tuyaux sont pas bouchés.
Et comment tu fais ça ? et bin je souffle dedans banane !


Bon, c'est pas ça, ça aurait été trop simple.

Maintenant voyons la pompinette.
Je la sort et je branche 2 fils dessus (fiche banane d'un coté et cosse plate de l'autre)
Les fiches bananes dans une prise : "Brrrrr". Bon, le moteur de la pompinette n'est pas grillé puisqu'il tourne.
Mais pourquoi elle pompe pas alors ?

Du coup, je démonte la partie turbine, ça tombe bien, c'est juste des petits clips.
Et bam, là je vois "la catastrophe".
Visiblement, l'hélice est un petit bout de caoutchouc, tout sec et cassé.

Je cherche la pompe sur le Web : une 20aine d'euros. Je cherche juste l'hélice : 12€ chez MamaZone !


Bon, je vais quand même tenter un truc avant de la commander:
. 2 petites bandes de caoutchouc découpées dans un bout de chambre à air.
. au milieu un petit bout de carton pour faire la réservation pour l'axe.
. Un coup de la fabuleuse colle chinoise "480S" (m'impressionne cette colle, qu'au départ j'avais acheté comme "colle à pneu" ??)
et allez, sous presse jusqu'à demain.


Le lendemain, ça à l'air de très bien tenir. Je chasse le petit bout de carton.
Un coup de ciseau pour éliminer les coulures.

Et hop, j'emboite l'hélice sur l'axe et je remonte tout le bouzin.


A y é, le sèche-linge est reparti pour un tour....jusqu'à la prochaine fois.



lundi 19 septembre 2022

Secouateur d'aérosol

Quoi c'est ça un "secouateur d'aérosol" ? bin c'est un machin pour secouer des aérosols.

Que ce soit la peinture ou la chantilly en bombe, j'ai toujours pensé qu'une scie sabre le ferait mieux que ma main.

Et ce printemps, j'utilise une bombe de galvanisation à froid qui passe son temps à "prouter" et que je secoue pourtant comme un fou : au bout d'un moment je craque, il faut que je réalise ce petit accessoire auquel je songe depuis longtemps.

Je mesure la taille maximum de la fente sur le mandrin de la scie : 1,5mm.
Je découpe une plaque dans un carré creux, et je découpe à la forme de fixation des lames.


Un petit bout de tube de chauffage pour rigidifier l'ensemble.


Je coupe le tube dans le sens de la longueur et je soude de part et d'autres de la plaque de fixation.


Ensuite un petit bout de cornière en galva, 2 fentes perpendiculaires dans le tube, j'enfile la cornière dans le tube et je soude.
(Au passage, un message de révolte :
"Camarades mauvais soudeurs, Donnons-nous tous la main pour, ensemble, tirer la langue à tous ceux qui font des soudures magnifiques du premier coup ! ")

Alors jusque là, j'avais bien visualiser le truc. Mais maintenant comment je fais tenir la bouteille dessus ?


Collier rilsan : ça va être pénible à serrer et à démonter.
J'avais pensé à un système comme les "lacets" des chaussures de ski, mais j'en ai pas sous la main
Une petite sangle classique ? ça risque de branler un peu trop.

Et puis bêtement, pourquoi ne pas remettre un autre bout de cornière avec une butée
et des crans le long des 2 cornières pour limiter la nécessité de tension ?

Allez, moi quand je le dis, je le fais, alors c'est parti.

Résultat : le merdier est un peu lourd, faudra que je vois si je peux le faire en alu plutôt.

Mais bon ça fonctionne : ça secoue (pas que les bombes de peinture, moi aussi ça me secoue bien) mais ça fait le job.
Les 5 bombes de galvanisation à froid que j'ai utilisé après les avoir secoué avec mon appareil de l'enfer, n'oseront plus du tout "prouter".




jeudi 15 septembre 2022

Remplacer agrafe de mécanisme de porte sur une Huyndai Atos

Sur ma (petite) Huyndai Atos Prime, sur la portière passager, la fermeture centralisée n'a plus d'effet.
Après démontage de la serrure, je trouve la fautive : une des agrafes plastique qui assemble les éléments entre eux a disparu.

Sur la photo, on voit bien que la petite tige métallique ne restera pas en place dans la patte métallique au premier mouvement.



Et alors ce genre d'agrafes, pour arriver à en trouver, y compris sur le web, bonjour l'angoisse, surtout qu'il y a, évidemment, plein de modèles différents.



Et puis d'un coup une idée simple : une moitié de domino électrique.


 

 J'ai pris un vieux domino, que j'ai coupé en 2 et dépecé de sa peau plastique.


 

Je fixe mon bastringue au bout de la tringle rebelle et là, c'est fini, elle ne sort plus de son logement.


Je remonte le tout, et ça y est, la fermeture centralisée refonctionne sur ma portière passager.


 

Réparation de trou sur une cuve IBC

J'ai récupéré ("Non ?!") une cuve IBC d'1 m3 mais avec 2 ("petits") trous.

Visiblement, quelqu'un avait tenté une réparation en appliquant une matière pégueuse sur l'extérieur (ce qui est idiot avec un réservoir, puisque la pression vient de l'intérieur).

Pour préparer la réparation, j'ai pratiqué une fente dans la tige filetée de 2 boulons inox.


 

Concernant les 2 trous, j'ai fait 2 trous propres à la perceuse, à la taille des boulons inox.

Ensuite, j'ai enfilé sur chacune des tiges filetées une rondelle et un joint (là c'est un joint bitumeux, mais n'importe quel joint conviendrait).

Par chaque trou, j'ai fait passer des tire-fils (ceux qu'on trouve dans les gaines électriques ou autres), du fil de pêche ferait surement aussi l'affaire.

Par la grande ouverture de la cuve, à l'aide d'une canne, j'ai attrapé mes tire-fil.

J'ai ensuite rentré le bout de chaque tire-fil dans une fente de boulon.

Par l'extérieur des trous, je tire doucement sur les tire-fils pour amener les boulons à leur place.
Je met en place, à l'extérieur, une autre rondelle et l'écrou.

J'utilise la fente pour le tournevis plat et une clé plate pour serrer.
Je coupe le morceau de filetage qui sort.

Alors  de l'extérieur, on voit donc les 2 écrous qui dépassent.

A l'intérieur, la tête des boulons avec les joints. Même si l'un deux est légèrement déchiré parce que j'ai dû trop serrer, ça reste bien étanche.

De toutes façons, j'ai rempli la cuve immédiatement après. Là c'est fait plus de 2 mois qu'elle est pleine et aucun écoulement ou fuite à signaler !

Protection botte orthopédique pour bricoleur invertébré

Donc, il a fallu que je me casse le 3ème métacarpe du pied gauche (plus d'un demi-siècle sans rien se casser) au printemps dernier.

Du coup, hop, j'ai dû me trimballer la botte d'Iron Man (mes potes m'appelaient "Josiane", rapport au film "Les bronzés font du ski", sont cons alors !-) pendant 2 mois.

Seulement voila, hors de question de rester 2 mois sans bouger (mon généraliste : "je sais bien que c'est impossible de vous faire rester couché pendant plus de 3 jours d'affilé, ou alors je vous fais directement une ordonnance pour dépression"), donc j'avais le droit de "bricoler doucement", sans gros effort sur le pied gauche, à condition de porter ma botte en permanence dés que le pied était au sol.

Oui mais alors comment bricoler avec ma botte de 7 lieus, sans la tacher ou l'abimer (et pouvoir dire à l'orthopédiste qui me suivait, que j'étais bien en repos complet ?) ??

J'ai commencé par tenter le coup avec un sac à gravât, mais ça faisait un peu trop grand.

J'ai donc procédé à un re-taillage, en hauteur, ainsi qu'en longueur, et les ressoudant avec un fer à souder et et une bande de papier sulfurisé.

Mais mes "sur-bottes de 7 lieux" survivaient rarement plus d'une journée. Le soir elles étaient pleines de trous, voire déchirées.

Alors rapidement, je suis passé aux sacs d'engrais (un ami viticulteur les gardait, après les avoir nettoyé et m'en avait donné un stock).


Ils sont moins large et bien plus résistant que les sac à gravât du commerce : - )

Voila, je glissais ma botte dedans, un pli un peu grossier et un lacet autour de la cheville, c'est parti mon kiki.

Après 2 mois de bricolage intensifs chez moi, quasiment aucune trace sur la botte (si ce n'est un minuscule brulure, due à une goutte de soudure qui est tombé et a traversé la protection ; - ).

mardi 13 septembre 2022

Un ressort de la porte du lave-vaisselle a cassé

Après un petit bruit sec, mais bien net (et un soir, juste après le souper, c'est là que c'est le plus sympa !), hop, la porte du lave-vaisselle se laisse tomber sans aucune retenue (quelle vulgarité !).

 

Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive et cette fois-ci je ne vais pas commander un ressort à 15 ou 20 euros et attendre son arrivée.

Je démonte le plateau supérieur de la bête et je dévisses partiellement les 2 plaques latérales.


Coté droit pour récupérer le ressort cassé et coté gauche, pour voir comment je dois le remonter.


 

Le ressort malade passe dans l'étau, un petit coup de lampe à souder pour bien détendre le métal (ouais, contrairement aux garçons, quand le métal rougit, il se détend : - ).


Un petit coup de pince et je détord une des spires pour en faire un nouveau crochet.


 

 Après avoir reformé le crochet, je refais rougir le métal et je le plonge dans l'eau froide histoire de le rigidifier quelque peu, qu'il ne se détorde pas tout seul.

Il me reste à le remettre en place dans la machine infernale et tout remonter. 

 

Dénude câble

J'ai besoin de dénuder 3 mètres d'un gros câble.
Il fait chaud et en plus je suis pressé.

Avec mon dénude-câble habituel, ce n'est pas vraiment le pied de faire des grosses longueurs.
 

Je trouve une méthode rapide et simple sur le web, mais je trouve aussi que le monsieur "verbose" un peu trop (la vidéo fait presque 1 demi-heure).

Alors hop, la version courte :
. Un bout de tube métallique sur lequel je fais une fente d'un coup de disqueuse (ou de scie à métaux pour amateur de techniques ancestrales).. Je prend ce bout de tuyau dans l'étau.

. Je passe le bout de mon câble dans le tube en rentrant par le coté de la fente.

. Je plante la lame de cutter dans la gaine du câble, le dos de la lame au fond de la fente.

J'ai plus qu'à tirer comme un gros bourrin, la gaine s'ouvre en 2, comme la mer devant Moïse

Il suffit maintenant de tirer sur les fils électriques intérieurs pour les extraire de la gaine.

 

Imaginons que je doive dénuder des kilomètres de fils électriques de différents diamètres ?

Je prépare un tube par diamètre. Je les fixe sur un fer plat ou en T avec un point de soudure.

Le tout pris dans l'étau, j'ai un dénude câble, multi-diamètre ( - :