Rechercher dans ce blog

vendredi 26 février 2016

Bruler de la sciure de bois dans un sac en papier

Suite à mon article "Bruler, simplement, de la sciure et des copeaux, dans un poêle normal, pour se chauffer", des gens m'ont posé des questions sur mon allusion aux "petits sacs en papier".

Il semble que certains éprouvent des difficultés à récupérer un panier métallique de friteuse ou à fabriquer un panier avec une grille métallique
(bien que moi, je trouve le panier métallique plus pratique, que de stocker et de remplir des sacs en papier).
Mais soit! il faut bien "que tout le monde se chauffe" ( - :

En bref, alors oui, on peut très bien se chauffer à la sciure en utilisant des sacs (petits ou pas d'ailleurs) en papier.
Le mieux étant, évidemment, de recycler des sacs de récupération, comme ceux de grandes marques de fast-food, épicerie et autres grandes distributions.

Il suffit de remplir son sac avec de la sciure et/ou des copeaux.
Ce n'est même pas la peine de tasser comme un âne, juste ce qu'il faut avec la main ou le poing, ou même en secouant un peu le sac.
Si on force trop, de toute façon, le sac se déchirera.

Évitez de le remplir trop "à raz la gueule".
J'ai eu le cas où le sac s'est déchiré coté vitre, lors de l'enflamment du sac: j'ai dû attendre la fin de la combustion pour pouvoir ouvrir le poêle sans en tomber partout sur le carrelage (ça, par exemple, ça m'est jamais arrivé avec le panier métallique : -).

Contrairement à ce que j'ai pu lire sur le web, il n'est pas nécessaire que la sciure soit absolument sèche; mais il ne faut pas non plus que la sciure soit détrempée évidemment.
Il m'arrive de bruler de la sciure légèrement humide parce qu'elle avait commencé à composter, ça chauffe très bien aussi.

Ensuite on pose simplement le(s) sac(s) plein de sciure sur un bon lit de braise ou sur un feu.

Le papier prend feu, mais ne s'enflamme pas totalement d'un coup.
Apparemment il y a un effet de masse qui fait que ça brule un peu comme un buche.
Même après combustion complète du papier du sac, la sciure ne s'effondre pas, ou très peu.
Au contraire, le "bloc" reste cohérent un très long moment, quasiment jusqu'à la fin de sa combustion.

En fait, un sac en papier remplit de sciure s'utilise un peu comme une buche de papier ("Des buches de papier facilement, rapidement, sans matériel spécial"), sauf que la cendre produite et largement plus fine que dans le cas de papier.

J'ai remarqué que la cendre fine de la sciure, en se déposant que les braises de bois, ralentit leur combustion. Et du coup, le feu dure plus longtemps (très bien pour la nuit donc) avec la même quantité de bois.

Mais ça c'est pareil avec sac en papier ou panier métallique.

Le lendemain matin, on a une épaisse couche de cendre fine, truffée de gros morceaux de braise encore bien rougeoyants. Le poêle est encore bien chaud.
Il suffit de "secouer" un peu tout ça pour faire tomber la cendre dans le cendrier et débloquer ainsi les passages d'air, et la braise se ravive de suite.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire