Rechercher dans ce blog

dimanche 15 mai 2016

Brûler du papier déchiqueté pour se chauffer.

"Peut-on se chauffer avec du papier déchiqueté et si oui comment ?"
Cette question m'a été posée, par une personne qui venait de lire mon article "Se chauffer en brulant du papier en vrac".
Elle a la possibilité de récupérer, à son travail, de grosses quantité de papier déchiqueté (passé à la déchiqueteuse pour être bien précis) et elle voulait l'utiliser pour se chauffer.
Les différents essais qu'elle avait fait, n'avaient visiblement pas été probants.

N'ayant pas un avis précis sur la question de ces spaghettis de papier, je me suis donc "amusé" à tester ce cas.
J'ai d'abord récupéré un plein sac poubelle, de papier fraîchement sorti d'une déchiqueteuse.

Dans un premier temps, j'ai pensé faire comme pour le papier en vrac, avec mon fameux panier: bof, bof!
C'est difficilement compactable: trop aéré, trop souple, du coup le panier n'est pas bien rempli
La combustion est très rapide et très vive, un peu comme un feu de paille.


Du coup, j'ai testé une méthode que j'avais pourtant jugé peu rentable jusqu'ici: la briquette de papier mouillé.
Dans un seau de maçon de 10 litres, préalablement remplie d'eau, j'ai commencé à plonger de grosses poignées de papier déchiquetés.

Au final, j'ai quasiment fait rentrer la totalité de mon sac poubelle de papier déchiqueté (un vrai tour de magie), dans le seau de 10 litres!

Il semble que découper de cette façon, l'absorption d'eau par le papier soit grandement optimisée, et en forçant très peu, le compactage se fait très facilement.

J'ai laissé tremper juste une nuit, mais je suis sûr qu'1 heure aurait suffit.
Le lendemain, j'ai mis quelques bonnes poignée de "mixture" dans une presse à briquette.
J'ai simplement appuyé de tous mon poids sur les poignées un bon coup,
et histoire de bien les essorer, j'ai posé une bordure en béton sur les poignées pendant quelques minutes à peine.

Si je faisais pas simplement des tests, j'aurais dû récupérer l'eau d'essorage pour le mouillage d'autre papier.

Ensuite, j'ai mis mes briquettes à sécher sur une grille (de four) au soleil.
En quelques minutes, j'ai fait 2 bonnes grosses briquettes.. et demi (y avait pas assez de papier pour en faire 3).

Le séchage au soleil a pris un peu de temps (2 ou 3 jours pour être complètement sec).
Le résultat est une brique assez compacte et bien cohérente.
Sur la photo, on voit quelques spaghettis qui débordent, mais le bloc principal est bien compact.

La combustion se déroule pas mal du tout.
Mieux que sur une briquette faite à du papier déchiré avec un broyeur à végétaux, ou broyé dans l'eau avec un mélangeur à peinture, etc...
Je trouve que ça brûle un peu comme une bûche de copeaux en fait: ça tient le feu et la chaleur un bon moment.

Le fait que le papier soit déjà découpé en petits spaghettis améliore, je pense, l'absorption d'eau et le compactage.

Alors je dirais que quelqu'un qui a la possibilité de récupérer gratuitement de grosses quantités de papier déchiquetés, avec un peu d'organisation (un grand fût plein d'eau dans lequel est immergé le papier tous les soirs. Moulage de briquettes le weekend, Mise en séchage immédiate, ...)
il y a surement moyen de se chauffer gratuitement ou quasiment, sans trop d'effort et sans trop de perte de temps.

En tout cas, c'est à essayer, c'est sûr ( - :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire