Rechercher dans ce blog

vendredi 26 août 2016

Ressortez vos vieux lampadaires halogènes!


J'ai toujours eu un faible pour les lampadaires halogènes (surement parce que dans ma jeunesse c'était la mode).
Alors oui, nous aussi avons remisé nos lampadaires halogènes, brillants, mais beaucoup trop consommateurs de watt (Je n'ai jamais pu trouver une ampoule R7S de moins de 200w).
D'ailleurs, à un époque, on en voyait beaucoup sur le bord des routes ou dans les poubelles.
Tout cela au profit, d'abord, des lampes basse consommation, et maintenant d'ampoule à LED.

Et justement, à propos d'ampoule à LED: après avoir installé des ampoules de type R7S à LED dans des projecteurs d'extérieur, ça m'a donné envie d'en mettre aussi dans un lampadaire halogène.

Les ampoules R7S à LED sont largement plus grosses que les ampoules crayons halogènes.

Dans la majeure partie des cas, comme dans les projecteurs halogènes extérieurs, il y a assez de place pour les insérer.

Chez moi, c'est mon lampadaire le plus basique qui m'a posé un léger soucis:
Avant
Après
En fait, le déflecteur (la petite tôle d'alu) était trop "haut" et du coup, la R7S à LED ne se bloquait pas correctement sur les 2 contacteurs.
J'ai démonté le déflecteur et le support d'ampoule pour refixer le support légèrement plus haut par rapport au déflecteur et l'ampoule a pu se monter.
J'aurais aussi bien pu supprimer le déflecteur qui ne sert  pas à grand chose avec ces modèles d'ampoule à LED.

Sur l'autre lampadaire (photo en haut de l'article), l'ampoule s'est insérée directement sans avoir à modifier le déflecteur.
C'est juste le cache d'ampoule, en verre, d'origine, que j'ai supprimé.

Premier problème: ça clignote lorsqu'on met le variateur au minimum pour, normalement, éteindre.
Après quelques recherche sur le web: c'est lié à la faible impédance des ampoules à LED "de base".

Il existerait 2 solutions:
. des ampoules à LED "dimmables", donc prévu pour être utilisées avec un variateur. Un peu plus chère que les "non dimmables"
. Ajouter un condensateur chimique de 400µF. J'ai essayé cette méthode, sans succès pour ma part (il y a peut-être un truc que j'ai pas bien compris).

J'ai trouvé une 3ème solution: remplacer le variateur du lampadaire par un simple interrupteur à pied.
La majeure partie du temps, chez moi en tout cas, ce genre de lampe est allumée à fond de toutes façons.

Deuxième problème: j'ai testé avec les ampoules "blanc froid", achetées pour mes projos extérieurs.
A l’intérieur, ça fait une lumière impersonnelle au possible, on croirait dans un hôpital ou dans un hall de gare.
Le "blanc chaud" (ou jaune parlons clairement) va beaucoup mieux pour éclairer à l'intérieur, comme son salon, et en tout cas c'est beaucoup plus chaleureux.

Par contre, en terme de puissance, autant une ampoule R7S de 15w éclaire bien en blanc froid, autant en blanc chaud, le 25w me semble un minimum pour vraiment éclairer (sinon, c'est ambiance super cosy!)

J'ai bien "réhabilité" 2 lampadaires halogène chez nous:
. L'un avec son variateur d'origine et (donc) une ampoule R7S "DIMMABLE"
. L'autre avec un interrupteur à pied en remplacement du variateur, et une ampoule R7S à LED "de base".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire